Face à face

Série réalisée en Belgique avec le concours des étudiants de l'école de catch belge la BWS et leurs fans, Face à face s'inscrit à la suite d'un documentaire de création tourné dans l'univers insolite du catch.

Décembre  2010.

Voyage à Bruxelles.

Show de catch un samedi soir dans le Spiroudome de Charleroi. 500 personnes éparpillées dans les gradins.

A l’entrée, sur des tréteaux, des photos des catcheurs, des pins’s, des masques et des tee-shirts sérigraphiés sont à vendre.

Pendant les combats autour du ring, les garde-fous sont pris d’assaut par les supporters : beaucoup sont des enfants. Certains spectateurs portent un masque en signe de reconnaissance et de complicité avec les catcheurs. Le masque leur permet de  jouer un rôle au cours des représentations de catch.

 

 

2011/2012

Retour à Bruxelles pour  capter l’instant éphémère du travestissement : saisir le moment où les gens ajustent le masque sur leur visage, geste effectué rapidement, enregistrer dans ce  fragment de temps, la trace du passage de la décomposition des traits du visage, à l’émergence d’une image aux contours encore vacillants : ni portrait, ni visage définis. A ce stade de la métamorphose, le paraître n’est pas tout à fait inscrit sur la surface sensible du papier. Les images déstructurées qui naissent de ce processus photographique rende visible le phénomène de la frontière : la frontière qui limite la réalité que nous connaissons de sa représentation.

Show Farciennes 2011© Photo Tony Gagniarre

 

PASCALE SÉQUER

Photographe plasticienne      

Show Farciennes 2011© Photo Tony Gagniarre

Pascale Séquer © 2017

Droit de reproduction géré par l'Adagp